• Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Nicoletta Fagiolo

POINT DE VUE : LE FRANC CFA, VESTIGE COLONIAL EN AFRIQUE


Le 19 août 2017, Kémi Séba, un activiste panafricaniste franco-béninois vivant au Sénégal depuis 2011, leader de l’ONG Urgences Panafricanistes (SOS Pan-Africa) a brûlé un billet de 5 000 francs CFA (7,62 euros) lors d’une manifestation dans la capitale du pays, Dakar, en guise d’acte symbolique visant à dénoncer ce que d’aucuns considèrent comme un vestige colonial toujours présent en Afrique francophone. Suite à une plainte déposée par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) le 25 août, Kémi Séba et son collègue d’Urgences Panafricanistes Bentaleb Sow ont été appréhendés à sept heures du matin par la Division des Investigations Criminelles, l’équivalent du FBI au Sénégal, pour avoir brûlé le billet de banque.

Ils ont été maintenus en détention provisoire pendant cinq jours à la prison centrale de Dakar, Rebeuss – une prison que Séba a comparée à un camp de concentration – avant d’être finalement relaxés le 29 août, grâce notamment à une grosse campagne médiatique lancée par des sympathisants à travers le monde. Le sujet est devenu viral sur les réseaux sociaux où des centaines de photos de billets de banque en feu, de cigares allumés à l’aide de billets de francs CFA ou encore de marmites remplies de billets de francs CFA ont été mises en ligne par la suite – l’évènement a rouvert un débat sur un sujet encore considéré comme tabou.

« Je pense que c’est un acte symbolique, à l’image de celui de Mandela brûlant son passeport ou de Mohammed Ali refusant d’aller faire la guerre au Vietnam. C’est un acte symbolique servant à montrer à quel point le franc CFA détruit la vie de ceux qui l’ont en partage », déclare l’activiste sénégalais Guy Marius Sagna, s’exprimant à propos de ces évènements sur la radio française RFI.

Le 5 Septembre, Séba a été arrêté à nouveau puis expulsé le lendemain vers la France par les autorités sénégalaises qui ont déclaré que sa présence était considérée comme source de trouble à l’ordre public, du fait des nombreuses manifestations que son ONG Urgences Panafricanistes a tenues ou prévoit de tenir cette année.

Une semaine après l’expulsion de Séba vers la France, les autorités béninoises sont restées étrangement silencieuses sur les évènements.

Qu’est-ce que le franc CFA ? Le reste de l'article ici : https://discoversociety.org/2017/10/26/point-de-vue-le-franc-cfa-vestige-colonial-en-afrique/


0 views